Un frémissement de printemps, apparu cette année dès les derniers jours de décembre. Il faut bien dire qu'au niveau température, on se serait plutôt cru en mars, même dans le nord de la Lorraine.

Donc quelques photos de cette hellébore fétide qui  se plaît dans les talus bien exposés où elle dresse ses grappes de fleurs jaune-vert, qui, en plus, durent très longtemps.

IMAG0100

IMAG0104    IMAG0102

 

C'est une cousine des roses de Noël de nos jardins, et comme elles, c'est une plante vénéneuse dont la sève est dangereuse. Il vaut donc mieux l'admirer sans la toucher.

 

Je vous souhaite un très bon week-end, en attendant de voir d'autres signes d'un printemps encore lointain.