Toujours fidèles au rendez-vous, j'ai vu et entendu mes premières hirondelles de l'année, cet après-midi.

Point de repère facile, elles sont toujours de retour la veille ou le jour de l'anniversaire d'Eva qui est... demain.Avec ce beau temps, je surveillais le ciel depuis plusieurs jours, en vain.

Et tout à l'heure... le pépiement si caractéristique s'est fait entendre dans le ciel au-dessus de nous, et non seulement je les ai entendues mais aussi vues.

Hirondelles de cheminée,  les mâles en premier pour s'appropprier les nids dans les granges et les étables,

avant l'arrivée des femelles, et puis viendront les hirondelles de fenêtre qui nichent sous les rebords de toit.

 

L'une comme l'autre sont protégées et ceux qui détruisent leurs nids sont passibles de lourdes amendes. (Afin de prévenir ceux qui ne supportent pas que leur pas de porte soit sali!!!)

Pendant onze ans, nous avons bâché nos voitures dans le garage car trois couples y logeaient. Il nous aurait été facile de leur bloquer l'accès, mais les entendre chanter était un tel plaisir que nous ne l'avons jamais fait.

Pour finir, une photo du magnolia stellata de notre jardin, encore tout petit, il nous offre tout de même cette année une très belle floraison.

PICT1364  PICT1365

et encore, une drôle de petite fleur plantée en automne (je ne m'en souvenais d'ailleurs plus) ;-))

la fritillaire à damier ou oeuf de vanneau.

PICT1366 

Pas encore tout à fait ouverte.

Bon après-midi à tous et toutes, profitez bien du soleil.